Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 08:42

SEMAINE CULTURELLE DE TEMOUCHENT
                                                               A CHLEF 
 
Monsieur Mokadem, responsable de la culture à Aïn Témouchent, accompagné des autorités locales représentées par le Secrétaire Général de la Wilaya de Chlef, Mr Berrebiha Amar, directeur de la culture de Chlef ainsi que de Monsieur Kamoumia, directeur de la bibliothèque de wilaya de Chlef et de Mme Zahia Affer, chargée de la culture au niveau de l'APW, ont procédé à l'inauguration de la semaine culturelle d'Aïn Temouchent à Chlef ce dimanche 10 Février 2013.
 
Depuis plus de cinq jours, la délégation de Ain Témouchent, comprenant des chanteurs, des poètes, des hommes de théâtre ainsi que des artisans venus exposer leurs travaux domestiques dans le hall du musée régional « Abdelmadjid Meziane » de Chlef. Une effervescence inhabituelle régnait dans l'enceinte de cette aire culturelle. Il y avait foule ce jour-là, mardi 12 Février 2013. Nous nous sommes rapprochés de certains actueurs de cette semaine culturelle de Témouchent à Chlef et surtout le poète Aïdouni Younès avec lequel nous avons pris une interview enregistrée sur vidéo. C'est un poète et en même temps compositeur de chansons et d'opérette pour un groupe de Aïn Témouchent. IL nous a relaté son cursus au sein de la culture de sa ville et de sa région
019

C'est de la poterie et habits présentés par la wilaya de Aïn Témouchent dans le programme inter wilayas institué par la ministre de la culture depuis plusieurs années déjà.
 
021

Dans le hall d'entrée du musée « Abdelmadjid Meziane de Chlef, nous remarquons des panneaux publicitaires concernant les différences sites touristiques et archéologiques de Aïn Témouchent de même que des habits traditionnels féminins de la région.
 
022

Dans ce stand nous remarquons des objets artisanaux confectionnés par les exposants venus de Aïn Témouchent.
 
Mr Mehdi Djeffar artiste peintre a exposé ses tableaux représentant des enluminures ainsi que des aquarelles. Cet artiste-peintre a été sollicité pour des fresques représentant un livre. Il participe à une émission T.V. « Hanout Maker » mais il reste toujours lié à ses aquarelles et ses enluminures.
  023

Ici, c'est le côté habillement traditionnels de fête pour la femme de Aïn Témouchent.
025

Un danseur de « Allaoui » posant avec à sa droite un flûtiste et batteur (musicien), et à sa gauche un artiste plasticien.
 
027

C'est l'après-midi récréative avec plusieurs groupes  et des chanteurs de Aïn Témouchent dans leurs représentations dans l'amphithéâtre du musée régional « Abdelmadjid Meziane » de Chlef.
 
 
032

Au premier plan, nous remarquons le poète Aïdouni Younès de Aïn Témouchent avec des chanteurs et des hommes de théâtre et danseurs.
 
Mr Aïdouni Younès excelle dans le melhoun. Il compte même reprendre la fameuse chanson "Alhamdou Lillah ma bkache Listiâmar fi bladna" avec d'autres paroles. Il projette aussi  d'éditer un recueil de poésie collectif, avec un groupe de poètes, en hommage au grand  poète de melhoun Hadj Khaled.
 
Melle Bachir Fayrouz  est, quant à elle, une poétesse classique qui utilise un style libre et sans rimes. Ses recueils abordent différents statuts de la société algérienne (sociaux, politiques ou romantiques)
 
Mr Sahraoui, journaliste a assisté à une émission à la radio locale de chlef, pour donner une conférence sur le thème « les origines du raï » en expliquant que ce mode musical est enraciné dans nos mœurs depuis le 15ème siècle dans la tribu des Béni Amer.
 
L'ambiance qui régnait dans l'amphithéâtre du musée a été apporté par les groupes folkloriques et ont pu attirer une foule très nombreuse. Le groupe qui a capté l'attention des spectateurs est sûrement celui « Zaouiet Touat » avec leurs tenues aux couleurs vives et le rythme africain qui ont déclenché la muse chez les jeunes chelfis qui se sont défoulés en dansant au rythme du gallal. Mr Fendougouma Mohamed nous a avancé que des anciens mokaddems de la zaouia venus de Timimount, de Reggane et d'Adrar  ont initiés les habitants de Aïn Témouchent. Il nous explique que le souci majeur de cette troupe c'est de pérenniser ce folklore ancestral dans le temps afin  de le léguer aux générations futures. Nous sommes toujours présents lors de la Waâda de Sidi Tayeb que nous animons chaque année et qui accueillent plus de dix wilayas.      
                                  Mohamed Boudia 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mohamed Boudia
  • Le blog de Mohamed Boudia
  • : Ce blog comportera des articles (actualités, culture, sports, conférences, commentaires, romans, nouvelles, etc...
  • Contact

Recherche

Liens