Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 08:12

Inauguration du Festival "Lire en Fête" de Chlef (El Asnam)

           INAUGURATION DU 1er FESTIVAL

              « Lire en fête » à Chlef (El Asnam)


Sur la photo de g. à d. (Mr Houari Abdelkrim de la radio Chlef, Mr Berrebiha Amar, directeur de la culture de Chlef et Mr Missoum Laroussi, homme de théâtre et président de l’association « Les amis du centre Larbi Tébessi, en discussion pour les derniers préparatifs concernant l’accueil de Mr Le Wali de Chlef qui doit venir inaugurer officiellement l’ouverture du festival « Lire en Fête ».

 

Très tôt ce matin du Jeudi 15 Septembre 2011, une animation inhabituelle régnait à l’intérieur du musée « Abdelmadjid Meziane » ainsi que sur l’esplanade de la cité Arroudj. Des stands avaient été dressés à l’intérieur de la cour du musée pour abriter les différents ateliers qui devaient composer ce festival « Lire en Fête ». C’était vraiment génial de porter le festival vers la rue, vers la population et l’organiser, en plein air, sur l’esplanade de la cité Arroudj, jouxtant le musée. Cela a permis aux gens de pouvoir être informés de la tenue de ce festival et le bouche-à-oreille a fait le reste.

 

Il est à préciser que, sans le concours de Mr Hasnaoui Djamel et son dévouement pour la culture, nous aurions peut-être eu beaucoup de difficultés.  Une  maquette de "Orf Sidi Maâmar" comprenant les différents manequins composant les fêtes nuptiales tels la mariée, le père de cette dernière, la jeune fille qui doit tenir les bougies ainsi que les deux accompagnatrices a été confectionnée avec les bons soins de Mr Hasnaoui et présentée durant l'ouverture du Festival "Lire en Fête"

 

Dès leur arrivée, les membres du groupe folklorique « Gourara » de Relizane, invités pour les festivités, ont commencé leurs chants et leur ronde. C’était vraiment formidable. Leur tenue était impeccable et ils chantaient tous à l’unisson. C’était vraiment du folklore d’antan avec tenue traditionnelle oblige.


Sur la photo  fusiliers du groupe « Gourara de Relizane »

Plusieurs stands ont été dressés à l’intérieur de la cour du Musée. Le premier stand fut réservé à l’atelier « Lecture et écriture », le 2ème et le 3ème stand ont été réservés à des libraires et éditeurs tandis que le 4ème fut réservé à la marionnette. Le 5ème stand quant à lui fut le lieu de prédilection des dessinateurs et plasticiens, suivi du 6ème  et 7ème stand qui furent réservés quant à eux à deux libraires. Le 8ème stand, qui avait attiré le plus d’enfants comme le 1erstand, a été réservé aux conteurs tels Melle Ourad Fatiha, figure de la RTA, Mr Zerrouki Mérouane,  kayim à la mosquée de Sidi Bou Maiza du vieux Ténès « Ténès El H’dhar » ainsi que Mr Kiouar M’hamed Baroudi faisant office de conteur. Monsieur Hrache Beghdadi dit Kaddour, musicien les gratifiait d’un fond musical d’une musique douce orientale avec son  luth (Ôud).


Le groupe de percussionnistes et de fusiliers avec Mohamed Boudia, Ecrivain et journaliste indépendant, en costume gris, posant avec un fusil de fantasia.

Tout était prêt pour la réception de Monsieur le Wali et la délégation qui l’accompagnerait. Dès son arrivée, il fut accueilli par le groupe « Gourara » de Relizane, par le groupe Gnawa d’El Karimia, le groupe Gnawa de Chlef, le groupe Zorna de Ténès ainsi que le groupe Fanfare des Scouts Musulmans Algériens de Chlef qui ont entonné le chant patriotique « Kassamen » avec dévotion et respect.


Le même groupe avec Mohamed Boudia, écrivain de Chlef

Le wali a commencé sa visite des stands par celui des « hakaouatis » (conteurs) où une dizaine d’enfants écoutaient avec amour Mr Zerrouki Mérouane de Ténès, leur racontant une comptine accompagné par une musique douce orientale émis par le Ôud et la dextérité de Mr Hrache Beghdadi dit Kaddour.


Quelques membres du groupe « Gourara » sur l’esplanade de la Cité Arroudj

Monsieur le Wali devait avoir, par la suite, un entretien avec les différents libraires venus présenter leurs stands de livres pour enfants. Il devait ensuite s’attarder devant le stand de Mme Bricci, éditrice à Oran, venue présenter une panoplie de livres pour enfants avec des prix très à la portée de la bourse algérienne. Pendant tout le temps qu’a pris la visite du wali aux stands des différents ateliers, les groupes de marionnettistes ainsi que les acteurs du théâtre pour enfants n’ont pas cessé d’amuser la galerie composée de plusieurs dizaines d’élèves venus des écoles avoisinantes. Ont participé à cette manifestation grandiose, l’association des Amis du Centre Larbi Tébessi, l’association culturelle El Asnamia, l’Association Jeunes sur les Planches,  la Coopérative des Amis de l’Art, l’association CLEF


Le groupe folklorique « Gourara » de Relizane en pleine action sur la place (esplanade de la Cité Arroudj devant le musée « Abdelmadjid Meziane »

En ce qui concerne les différents ateliers créés lors de cette manifestation du Festival « Lire en Fête » nous pouvons les dénombrer comme suit : 1- L’atelier d’écriture sous la direction de Mr Mohamed Boudia, écrivain et journaliste indépendant, accompagné de Mr Lariane Maâmar, écrivain ainsi que de Mr Guerine Abdelkader, écrivain et poète d’expression française, de Mr Boutoubat Mohamed, écrivain et poète engagé d’expression arabe ainsi que de Mr Kadourli Ahmed, écrivain et ex-conseiller pédagogique, absent, ayant subi un accident lors de son retour à son domicile, après la dernière réunion de finalisation de la manifestation au niveau du musée et auquel nous souhaitons un prompt rétablissement. Durant les quinze jours que prendra la manifestation, l’atelier d’écriture étant le point névralgique de toute cette dernière, des caravanes culturelles sillonneront le territoire de la Wilaya avec un bibliobus et atteindront même quelques communes déshéritées telles que Breira, Ouled Abbès, Sendjas, Taougrite, El Karimia, Oued Sly et Sidi Akkacha. Une équipe de quatre ou cinq responsables d’ateliers, parmi les écrivains, les poètes, les peintres plasticiens, les marionnettistes, les acteurs de théâtre, plus les responsables de caravanes tels Mr Miloud-Houcine et Benabedellah, tous deux chefs de service du niveau de la Direction de la Culture de Chlef. Nous ne devons pas oublier Mr Missoum Laroussi qui a eu son mot à dire dans la préparation de cette manifestation.

2- L’atelier des arts plastiques sous la houlette de Mr Belboula Djilali,  plasticien et cadre de la direction de la Culture, Au niveau de cet atelier, nous citerons Mr Guerziz Maâmar, plasticien et enseignant universitaire qui est désigné dans le grand jury qui devra sanctionner les créations des élèves invités à cette manifestation. N’oublions pas de citer Mr Mekkaoui Mohamed, artiste-peintre qui accompagnera la caravane durant les sorties sur les communes ;

3- L’atelier « théâtre de marionnettes » sous la direction de Mr Chioune Abdennour, et secondé par les membres de l’association « Les Amis du Centre Larbi Tébessi », de même que par le marionnettiste Damou Salem, agent au Musée Abdelmadjid Meziane de Chlef.

4- L’atelier « Contes et Conteurs » sous la houlette de la très célèbre actrice de la RTA, Melle Ourad Fatiha qui sera secondée par Mr Zerrouki Mérouane, Mr Kiouar M’hamed Baroudi et de Mr Hrache Baghdadi dit Kaddour qui les accompagnera par une douce musique orientale par son « Ôud » pour donner un plus aux contes qui seront lus par les différents conteurs.


Toujours le groupe « Gourara » de Relizane exécutant une danse folklorique

Cette première journée a été une réussite totale et la satisfaction se lisait sur tous les visages tant des participants et organisateurs qu’au sein de la délégation qui accompagnait Mr Le Wali. Tout au long de la représentation, les parents et enfants furent vraiment émerveillés, n’était-ce la crainte des salves de « Baroud » qui fusaient de temps à autre, des carabines des danseurs du groupe « Gourara » de Relizane.


Chant et danses par le groupe folklorique « Gourara » de Relizane sur l’esplanade de la Cité Arroudj à Chlef (El Asnam)

Le travail n’est point terminé, bien au contraire ce n’est que maintenant que la vraie tâche attend les organisateurs et les différents chefs d’ateliers durant les caravanes qui doivent rallier les différentes communes de la Wilaya.

Donnons-nous rendez-vous pour le 25 de ce mois de Septembre pour essayer de donner une synthèse du travail fourni durant les dix jours que durera la manifestation de ce festival « Lire en Fête », le premier du genre qui, nous l’espérons, deviendra une coutume dans la wilaya de Chlef.

Nous sommes heureux de constater que les manifestations culturelles se multiplient à une vitesse grand "V" depuis la venue de Mr Berrebiha Amar, Directeur de la Culture au niveau de la wilaya de Chlef et ce n'est point pour lui jeter des fleurs, car c'est la stricte réalité que tout un chacun a pu déceler depuis ces deux premiers trimestres de l'année 2011. Nous lui disons bon courage et ne vous arrêtez pas en si bon chemin.

 

         Med BOUDIA – Ecrivain et journaliste indépendant – Chlef 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mohamed Boudia
  • Le blog de Mohamed Boudia
  • : Ce blog comportera des articles (actualités, culture, sports, conférences, commentaires, romans, nouvelles, etc...
  • Contact

Recherche

Liens