Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 21:18
QUI SE SOUVIENT D'EL ASNAM DU 10/10/1980

Cette journée commémorative du séisme
meurtrier d’El Asnam du 10 Octobre 1980 est passée sous silence, comme on dit
dans un dicton arabe « MARRA MAR EL
KIRAM » sur tout ce qu’a subi la population asnamie ce terrible jour où
elle a vu tous ses espoirs s’envoler dans un nuage de poussière. En effet, que
reste-t-il d’El Asnam, sinon poussière et amnésie ! D’aucuns diront que
c’est la vie, mais est-ce que l’on doit oublier ces milliers de personnes qui
ont perdu la vie, enterrées dans des fosses communes, la majorité du temps. Qui
se souvient d’eux ? Qui aurait la décence d’avoir une pieuse pensée pour
eux ? Qui récitera une prière en leur honneur ce 10 Octobre 2013 ?
Personne ! Ni autorités locales, ni médias, ni même peut-être les parents
de disparus. C’est tellement misérable et mesquin d’avoir oublié cette journée
qui a endeuillé toute une population de plus d’un million d’êtres humains dont
des milliers nous ont quitté pour toujours un certain 10 Octobre 1980 !
Trente-trois déjà ! Presque la moitié d’une vie moyenne, hantée par des
cauchemars de cris de parents, d’amis, de frères et sœurs, emportés à la fleur
de l’âge par cette terrible catastrophe qui a endeuillé tout le pays. Malgré la
solidarité nationale et internationale, les habitants d’El Asnam, après être
déracinés, vivent toujours dans des baraques préfabriquées insalubres et
portant atteinte à leur santé, tout au fil des ans, inexorablement. Leur santé
est minée. On leur a proposé des solutions rocambolesques pour se départir de
leur taudis plein d’amiante et d’insectes ramenés dans le bois de l’étranger.
Qu’ont-ils fait pour subir encore les marasmes des dirigeants par le déni de
ces derniers concernant leurs droits en tant qu’Algériens et en tant qu’êtres
humains.
Doivent-ils quémander leurs droits et à Qui ? Je n’en dirais pas
plus.

A tous les asnamis, je demanderais
seulement qu’ils aient une pieuse pensée pour leurs disparus et une gerbe de
fleurs ne coûterait rien pour leur rendre hommage et prier pour eux en demander
à Dieu de les accueillir dans Son vaste Paradis et de les envelopper de Sa
Miséricorde

A DIEU NOUS APPARTENONS ET A LUI NOUS
RETOURNONS
! ALLAH
YARHAM MAOUTA EL MOUSLIMINE DJAMI3A
NE!

Mohamed Boudia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mohamed Boudia
  • Le blog de Mohamed Boudia
  • : Ce blog comportera des articles (actualités, culture, sports, conférences, commentaires, romans, nouvelles, etc...
  • Contact

Recherche

Liens